Pierre Bastien : home
Dans l'atelier, bricoler un petit robot en meccano qui va jouer du violon ou du tambour tama du Nigeria, voilà qui est plus qu'amusant : comme une blague, une farce irrévérencieuse envers la Musique et envers la mécanique humaine. Quoi ? Ce violon dont l'apprentissage demande tant d'efforts, une machine dérisoire en jouera ? Ce "talking-drum" qui réclame un jeu presque dansé, résonera donc une fois actionné par un simple mécanisme ?

Mais en concert, tout le contraire : le concepteur change de rôle, il est désormais chef d'orchestre. A la place du tournevis il tient une trompette. Ses amis musiciens sont ses bricolages. Leurs nerfs, des courroies de caoutchouc. Leur coeur, d'anciens moteurs de tourne-disques. Il faut compter sur ces fragiles assemblages, ces rouages imparfaits. Comme la composition repose sur ces délicates constructions, un curieux paradoxe s'instaure, qui fait naître des machines mêmes l'émotion indispensable à l'oeuvre musicale.


Paper Organ - video
[ Live in Indianapolis - Vimeo]




I cannot connect to the database because: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: No such host is known.